top of page
  • Writer's pictureStéphanie Lemoine

Créer son logo

Il existe plusieurs façons de réaliser son propre logo. Voici une astuce parmi d'autres !


Les étapes du logo

1

La première étape consiste à comprendre la demande du client, de cerner chaque détail afin de taper dans le mille. Ici, même si c'est un projet fictif pour illustrer l'article, nous sommes partis sur une demande d'un hôpital souhaitant créer une unité de soins spécifique aux nouveau-nés prématurés. Cette unité est appelée Kangourou, car comme son nom l'évoque, il s'agit de permettre aux parents de bébés très fragiles de pouvoir rester près d'eux, dans la même pièce, de faire du peau à peau pour les déstresser et leur faire oublier un peu tout le bruit et l'aspect invasif des machines nécessaires pour les maintenir en vie. Pour celles et ceux qui seraient intéressés par ce sujet, vous trouverez de belles explications et illustrations dans cet article : cliquez ici.

Ici le sujet est assez facile car on sait qu'on va directement chercher une image de kangourou pour ce logo.


2

La deuxième étape sera donc de chercher dans un stock d'images, une photo de cet animal. Mais attention, pas n'importe laquelle. Elle doit posséder de beaux contours, de belles lignes, et des espaces vides appelés aussi espaces négatifs. Voici une illustration de ce qu'il faut privilégier ou éviter lors de cette étape de recherche :


A gauche : contours pas nets, tête du kangourou fondue dans le pelage, membres coupés. A droite: l'animal se détache bien du fond, jolis contours nets, lignes parfaites, pas de membres coupés.

Nous avons choisi la photo de droite. Les espaces vides entre les pattes vont être un atout pour la lisibilité de notre logo.


3

La troisième étape est l'étape du dessin. Sur un logiciel de retouche photo comme Photoshop ou Gimp, on charge la photo, on s'en sert de base (modèle) pour dessiner par dessus les contours, à l'aide d'un nouveau calque et du pinceau.

Pour la taille du pinceau nous avons opté pour du 8 pts, et à certains endroits du 5, sans oublier de régler les propriétés du pinceau : flux à 100%, opacité 100% et lissage à 100% aussi. Le mouvement du traçage va être nettement ralenti, mais il va être "guidé". Ainsi pas de risque de tremblote, le trait sera parfait. En cas d'erreur, on utilise la gomme tout simplement, et on reprend là où on s'était arrêté. L'exercice est assez facile.

Une fois les contours effectués, on délimite quelques zones qu'on veut "noircir", comme le pelage ou les ombres. Puis on peint au pot de peinture, en noir toujours. Petites retouches pour que la colorisation soit parfaite.

Pourquoi le noir ? Parce que ce dessin va être vectorisé par la suite, et l'ordinateur calcule les zones de clarté et d'ombre pour les transformer en tracés vectoriels. Le noir est parfait pour éviter des erreurs.

On enregistre notre dessin, libéré de son modèle d'origine, sous un format png ou jpeg peut importe.



4

La quatrième étape nécessite de passer notre dessin sur un logiciel de tracés vectoriels, de type Inkscape ou Illustrator .

Une fois le dessin ouvert, on clique sur "Vectoriser l'image", on pense bien à régler le "seuil" dans les propriétés, puis quand on est sûr du tracé final qu'on veut obtenir, on clique sur "Décomposer".

C'est le moment de se débarrasser de toutes les petites imperfections générées par la vectorisation automatique (Rien ne vaut le manuel on est d'accord, mais pour aller vite et avoir un résultat plutôt sympa, cette fonction est intéressante). Petit tour dans les calques pour vérifier que tout est propre.

On peut rajouter des points à la plume, éliminer les traits disgracieux, reformer une ligne qui ne nous plait pas, lisser ou arrondir une autre un peu trop droite. Ce sont les finitions.



5

La cinquième étape est celle de la colorisation puis de la finalisation du logo par l'ajout de texte.

Choisissez la teinte de votre logo. Afin de faciliter le passage au noir pour les documents officiels, les photocopies et tous les supports qui nécessiteraient du noir&blanc, nous avons choisi une seule couleur uniforme pour tout le dessin du kangourou. Un vieux rose qui est une couleur à la fois visible et douce, en lien avec la maternité.

Le texte de gauche "unité kangourou" a été positionné en arc de cercle (création d'un cercle, ajout du texte curviligne dessus, réglage), afin de dynamiser le logo. On peut facilement imaginer de décliner d'autres logos pour d'autres services de l'hôpital avec cette même disposition, en modifiant juste le dessin et la couleur.

Le texte au-dessous du logo est voyant et gras, réhaussé de petits traits roses pour une meilleure visibilité et pour la dynamisation. La typo choisie est Century Gothic, une belle typo passe-partout et lisible.



Nous espérons que ce petit tuto rapide vous aura aidé à comprendre une façon parmi d'autres de créer son propre logo.


Si vous souhaitez un logo pour votre entreprise, contactez-nous ! Nous serons heureux de vous accompagner dans ce projet.








17 views

Commenti


bottom of page